La contribution coopérative sert à financer l’équipe structure qui accompagne et gère les activités, les locaux, l’organisation du système d’échange de compétences et de services, les marques sectorielles, l’animation du réseau, etc…

Chaque co-entrepreneur participe au fonctionnement de la coopérative par une contribution mutuelle correspondant à un pourcentage de son chiffre d'affaires.
Le pourcentage est défini en fonction du chiffre d'affaires cumulé réalisé depuis l'entrée à Crealead.
Ce pourcentage varie de 10 % à 5 % par paliers de chiffre d’affaires cumulé atteint.

: la dégressivité

Par exemple, un co-entrepreneur qui entre à Crealead et facture 15 000 € de CA la première année contribue à hauteur de 10 %.
La deuxième année, il fait 30 000 € et la troisième année 45 000 €. Il atteint les 80 000 € cumulés (15 000 + 30 000 + 35 000) au mois de septembre. C'est la date à laquelle il passe à 9 % de contribution.

: la stimulation financière des échanges entre co-entrepreneurs !

Aucune contribution ne s'applique sur de la facturation interne, c'est-à-dire quand vous vendez une prestation à un autre co-entrepreneur de Crealead. Ceci afin de stimuler les échanges entre co-entrepreneurs de la coopérative. En 2015, les 250 000 € facturés entre co-entrepreneurs n’ont pas été soumis à contribution.

Témoignages de co-entrepreneurs :

A l’entrée, cela me paraissait cher, puis petit à petit je me suis rendu compte que certains services généraient des économies qui compensaient largement : un coût d’assurance bas et plafonné (maximum 1500 € / an pour une décennale artisan du bâtiment) parce que l’assurance est négociée sur l’ensemble du chiffre d’affaires de la coopérative, les frais de télétravail à mon domicile déduits (ce qui baisse les cotisations sociales), l’absence de contribution interne entre co-entrepreneurs qui stimule les partenariats rémunérés, la vie de réseau comprise dans la contribution qui me coûterait cher si je devais adhérer à un réseau économique extérieur, l’offre conséquente de formation interne en partie financée par une monnaie complémentaire d’échange, l’accès à des labels RGE permettant de capter des clients supplémentaires, la mutualisation de la trésorerie qui me permet de me faire un salaire même quand mes clients tardent à payer, et qui me rapporte des intérêts quand ma trésorerie est excédentaire".

"Pour ma comptabilité, je n’ai pas besoin de cotiser à un centre de gestion ni de faire appel à un expert-comptable sans parler du temps et de l’énergie économisés sur la gestion administrative ! De plus, le pourcentage de contribution baisse avec le temps, je suis aujourd’hui à 8 % du CA. Bref, sans doute la CAE au meilleur rapport qualité / prix de France ! ”.